Catherine Chavigny

J’ai découvert la sculpture sur argile il y a une vingtaine d’années, ainsi que la méthode unique de création « sur le vide » élaborée par Monique Sidelsky, sculpteur et fondatrice de l’atelier le Cru et Le Cuit.

Travailler ce matériau et le terrain d’expression infini qu’il offre est rapidement devenu une grande passion. J’ai commencé à explorer les figures de la féminité, de la maternité, et de l’élan, qui sont trois thèmes de prédilection aujourd’hui encore. En 2009, une rencontre très inspirante avec les Ateliers Stéphane Gérard m’a entrainée dans le monde des nouveaux matériaux, créés à partir de recherches spécifiques pour chaque pièce. Les sculptures en argile sont devenues translucides, métalliques, colorées, ardoise, pierre ou opaline.

Aujourd’hui, l’argile reste mon matériau de travail. J’aime ensuite faire vivre les pièces que je réalise de multiples façons, en bronze, en résine et nouveaux matériaux. J’anime également régulièrement des ateliers de sculpture afin de faire découvrir et partager cette démarche de création. J’utilise également cette approche de l’argile en entreprise, en animant des ateliers et des formations, afin d’aider des managers à innover et développer leur créativité.

La féminité, la maternité, le mouvement et peut-être surtout, l’élan, sont les thèmes qui ont émergé de mon travail. Ils me tiennent à cœur. Quand je modèle l’argile, j’aime avant tout voir naitre de mes mains des pistes nouvelles, surgir des idées insolites.

Aujourd’hui, c’est devenu un jeu : quelle était mon intention au départ et qu’en est-il advenu ?

J’ai appris au fil des années à mettre de côté ces idées trop précises, qui nous éloignent de ce qui est réellement en nous, à laisser émerger l’inattendu. J’aime ces moments de recherche et de tâtonnement silencieux, patients, ces longs moments en dehors du temps, avec soi et l’argile.

Sculpter, c’est pour moi oser la voie de la création, de l’intuition, de l’exploration. C’est aussi intégrer les contraintes du matériau, ses fragilités, le feu. En abordant le monde du bronze, des résines et des nouveaux matériaux, j’ai découvert que les formes prenaient vie autrement encore. Infinies et enthousiasmantes possibilités !

C’est la chance d’une rencontre avec Monique Sidelsky, sculpteur, dont j’admire le talent singulier, qui m’a conduite sur ce chemin. Avec elle, au fil des années, transmettre cette passion auprès d’adultes et d’enfants est devenu une évidence. Au-delà de ma propre expérience, j’ai pu constater ce que ce processus apportait, sa richesse, sa profondeur, combien il pouvait « nourrir » et satisfaire.

Mon inspiration est aujourd’hui centrée particulièrement sur la féminité, une féminité puissante, à la fois douce et forte, thème qui me tient d’autant plus à coeur que le monde en a bien besoin! 

Et aussi toujours, de façon toujours renouvelée, sur l’élan et la quête de l’harmonie. 

Si ces thèmes vous parlent, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram, Catherine Chavigny, où je communique sur mes sources d’inspiration, et mon travail en cours d’élaboration.

EN FR